Les structures membres

Les membres de l'ASYBA

Des structures de Seine Maritime et de l'Eure agissant sur le grand cycle de l'eau

2021_Adherants_web_bis_edited.jpg

SEINE-MARITIME 

AREAS

Syndicat mixte d'aménagement, de gestion et de valorisation du bassin de la Bresle (SMAB)

Syndicat Mixte de Bassin Versant de l’Yères

Syndicat des bassins versants Cailly Aubette Robec (SBVCAR)

Syndicat Mixte du bassin versant de l’Andelle (SYMA)

Syndicat Mixte de bassin versant de l’Arques

Syndicat Mixte de bassin versant l’Austreberthe

Syndicat de bassin versant Caux Seine

Syndicat Mixte de bassin versant Dun Veules

Syndicat Mixte de bassin versant Sâane Vienne Scie

Syndicat Intercommunale de bassin versant de St Martin de Boscherville

Syndicat Mixte de bassin versant Valmont Ganzeville

Caux Seine Agglo

EURE

Evreux Portes de Normandie

SERPN

Syndicat Interdépartemental du Bassin Versant de l'EPTE (SMBE)

Syndicat Mixte d'Aménagement du Bassin de l'Iton (SMABI)

areas.PNG

Quelle gouvernance de l'eau sur ce territoire ?

Carte des SBV de la Seine-Maritime

​​Des situations historiquement très différentes entre la SEINE-MARITIME et l'EURE

 

La Seine Maritime est parcourue par une vingtaine de petits cours d’eau

parallèles de 20 à 70 km dont la moitié se déverse vers la Seine et l’autre vers la mer.

Suite aux inondations de 1999 /2000 qui ont sévèrement touché le département, des structures intercommunales exerçant la compétence de gestion du risque inondation ont été créées : les syndicats de bassins versants.

SBV Seine maritime.png

L’Eure est traversées par une dizaine de grands cours d’eau (40 à 250 km) affluents de la Seine.

Dans l'Eure, les compétences relevant de la GEMAPI sont exercées par plusieurs types de structures et réparties entre 2 thématiques :

• La compétence aménagement et entretien des rivières (y compris la lutte contre les inondations de rivières) est exercée sur 60 % des rivières par des syndicats intercommunaux de rivière (SIVU).Des Associations Syndicales Autorisées (ASA) de riverains ou les communes gèrent un peu moins du tiers des rivières. Tandis que les EPCI à fiscalité propre (communautés de communes ou communautés d’agglomération) gèrent le linéaire restant.

• La compétence «lutte contre les ruissellements sur les bassins versants» est exercée majoritairement par des EPCI à fiscalité propre (communautés de communes ou communautés d’agglomération) dont les 2/3 ont la compétence étude et travaux. D’autres structures exercent également cette compétence : 1 syndicat d’eau potable, 2 syndicats de bassins versants et 16 communes seules.
 

Dans le département de l’Eure, 3 SAGE couvrent les bassins versants de la Risle, l’Avre et l’Iton.

 

Concernant l’axe Seine, la gestion des milieux aquatiques est partagée entre de nombreux maîtres d’ouvrage sans coordination particulière à ce jour. Il n'y a pas de maître d'ouvrage pour la gestion du risque inondation sur cet axe.

 

Enfin, la question des submersions marines n'est traitée par aucune structure sur le littoral.

Aujourd'hui, dans le cadre de la GEMAPI,  dans l'Eure comme en Seine-Maritime cette structuration est amenée à évoluer.